Menu

La crise des valises intelligentes : la réaction des compagnies aériennes américaines

0 Comments

La crise des valises intelligentes, voilà un sujet de plus en plus sensible, notamment pour les fabricants. Alors que ces gadgets font plus que jamais fureur, les compagnies aériennes américaines ont décidé de l’interdire à bord des avions sous certaines conditions. Cette décision pour le moins radicale s’inspire en réalité de normes relatives aux articles interdits dans les avions.

Découvrez à travers cet article ce que disent les compagnies aériennes américaines à propos des valises intelligentes.

Ce que peut légalement contenir votre bagage

Il est de notoriété publique que plusieurs types d’articles sont frappés d’interdictions dans les avions. Parmi ceux-ci, les appareils électriques et électroniques ainsi que leurs composants figurent en bonne place.

En effet, si vous possédez un appareil doté de batterie en lithium-ion et lithium métal, il doit être éteint et soigneusement emballé pour empêcher son activation accidentelle. Pour mettre les batteries de rechange à l’abri de court-circuit, elles doivent être emballées dans un sac plastique, dans du ruban adhésif ou dans un étui de protection.

Pour être emportée dans votre bagage enregistré ou bagage à main, toute batterie étanche doit être conforme à la disposition A67 de l’IATA, imposant la présence et la lisibilité d’informations relatives à la puissance de la batterie. Celle-ci ne doit pas excéder 100 watts/heure ou 12 Volts. Par contre, toute batterie endommagée ou dont la puissance en watts/heure n’est pas explicitement indiquée ou identifiable ne doit pas être emportée dans votre bagage.

Les valises intelligentes dans le collimateur de la loi

Les normes susmentionnées concernent aussi bien les ordinateurs portables, les Smartphones, les fauteuils roulants fonctionnant sur batterie, les appareils médicaux, les appareils de sécurité, les vélos électriques, les segways, les lampes sous-marines, etc.

Si jusque-là, cette réglementation ne prend en compte les valises connectées, cette liste d’appareils présume de la rigueur relative au transport des appareils dotés de batterie en général. Or, il s’avère que les valises intelligentes fonctionnent avec des batteries. Certaines compagnies aériennes américaines (American Airways, Delta Air Lines et Alaska Air Lines) ont donc été les premières à mettre le doigt sur la question depuis le 1er décembre 2017.

Pour l’heure, il convient de nuancer l’ampleur de ladite interdiction. Elle ne concerne en effet que les modèles avec batterie intégrée. En d’autres termes, toutes les valises connectées dotées de batteries amovibles peuvent être utilisées lors d’un voyage, à la condition stricte qu’elles ne contreviennent à aucune des règles susmentionnées.

Connaissant la taille du marché américain ainsi que les chiffres relatifs au trafic aérien dans cette région du monde, c’est une décision qui risque de mettre à mal l’activité de plusieurs fabricants dont les valises figurent sur cette liste rouge. C’est d’ailleurs déjà le cas des marques Motobag, Away et Barracuda.

Read Full